S'ENRACINER 


 Une fois que vous aurez appris à trouver votre centre, vous pourrez commencer à explorer le processus d'enracinement. 
Si vous avez quelques notions d'électricité, vous pouvez comprendre aisément de quoi il s'agit : le fil de terre déverse le surplus d'énergie dans la terre. 
Lorsqu'un mage s'enracine, il ou elle fait de même.

La technique la plus courante consiste à s'asseoir par terre et à laisser l'énergie s'écouler de la base de la colonne vertébrale. Vous pouvez aussi visualiser des racines qui sortent de vous pour transporter l'énergie dans la terre.

L'enracinement sert à deux choses. 
D'abord, il permet d'évacuer l'énergie excédentaire avant de commencer un travail magique. Si vous êtes stressé par votre journée, vous enraciner et vous centrer vous permettront d'apaiser ces tensions pour vous concentrer sur ce que vous allez faire. Ensuite, cela vous permet d'évacuer les énergies excédentaires de vos travaux magiques une fois que vous avez terminé. Le travail énergétique peut être intense et si vous ne renvoyez pas à la terre le surplus d'énergie, vous risquez de vous sentir mal, soit épuisé, soit surexcité.

 


 Exercice n°1: L'enracinement


L'enracinement, qui consiste à entrer en harmonie avec l'énergie de la Terre, fait partie des méditations fondamentales de la tradition Wicca.

Choisissez un endroit confortable, si possible à l'extérieur, sur l'herbe, et organisez votre environnement pour que rien ne vienne vous déranger. 
Si vous effectuez cet exercice à la maison, pensez à vous asseoir sur un tapis, car il est très courant qu'en méditant la tension sanguine s'abaisse, et vous risquez d'avoir froid notamment si vous êtes assis sur un dallage en marbre.


Une fois que vous avez choisi l'emplacement qui vous convient, asseyez-vous le dos droit, fermez les yeux et imaginez que vous êtes un arbre.Du bas de votre colonne vertébrale partent les racines qui se propagent pour pénétrer profondément dans la terre numide et sombre. 

Visualisez toutes ces racines, même les plus petites, qui s'étendent et se nourrissent de la terre, absorbent l'énergie forte et positive de la Mère Antique et la ramènent vers le tronc. 

 Dans un même temps, elles extraient de votre corps toutes les impuretés, les douleurs, les ondes négatives (que vous pouvez visualiser sous forme d'un liquide sombre), et les déposent dans la terre, en laissant cette dernière les absorber et les neutraliser, vous libérant par là de tous les maux, physiques et psychiques.
Inspirez profondément, en suivant l'énergie positive que vous êtes en train d'absorber, observez-la pendant qu'elle se répand dans votre corps qu'elle illumine d'une lumière bleutée. Tel un sang neuf, une lymphe positive court dans vos veines.

Tournez le regard vers le haut et observez votre tête, en imaginant qu'elle repose dans un enchevêtrement de branches et de feuilles qui s'élancent vers le soleil.
Dans notre tradition, le saule est l'arbre généralement visualisé avec ses branches tortueuses qui partent de la tête, s'étirent et se replient doucement vers le bas jusqu'à toucher terre, formant une boucle d'énergie ininterrompue. 


Respirez profondément, en essayant de sentir circuler la force de la Mère Terre dans votre corps, visualisez les feuilles qui ondulent doucement sous la caresse du vent, éprouvez la solidité des branches et du tronc, et, pour finir, cherchez à percevoir la circulation de la lymphe à travers toutes vos cellules. 

Restez dans cette position jusqu'à ce que vous cessiez de vous sentir bien, puis imaginez les racines se retirant et rentrant dans votre colonne vertébrale ; les feuilles accomplissent également le trajet inverse et sont remplacées par vos cheveux. 

Lorsque vous aurez décidé de rouvrir les yeux, restez assis encore quelques instants et ne vous relevez jamais brutalement.
 




« Et comme tu respires, pense à rester bien droit et comme ta colonne vertébrale 
se redresse, sens l'énergie monter... » (pause). 

« Imagine maintenant que ta colonne vertébrale est le tronc d'un arbre... 
et ses racines pénètrent profondément dans la terre... 
dans le centre de la terre Elle-même... » (pause). 

« Et tu peux tirer de la puissance de la terre, avec chaque souffle... 
sens l'énergie monter comme la sève monte dans le tronc d'un arbre... » 

« Et sens la puissance monter vers le haut de ta colonne vertébrale... 
tu te sens devenir plus vivant avec chaque souffle... » 

« Et de la couronne qu'est ta tête, tu as des branches qui bougent 
et penchent jusqu'à toucher la terre... 
et ressens la puissance qui émane de la couronne qu'est ta tête... 
et sens qu'elle passe par les branches jusqu'à ce qu'elles touchent encore la terre formant un cercle... formant un circuit... retournant à sa source... »

« Respire maintenant à fond et absorbe la puissance, 
comme si tu l'aspirais avec une paille. 
Sens qu'elle voyage dans le bas de ta colonne et passe dans la terre. 
Détends-toi. »

 



 

 Exercice n°2: Rendre l'énergie à la Mère

II arrive parfois que les exercices de visualisation, les rituels et les méditations rendent les officiants un peu nerveux et irritables. 
Il est normal qu'une fois l'énergie évoquée, elle puisse être trop lourde à supporter et il est donc nécessaire de la déposer dans la terre.

Vous avez vu comment il est possible d'absorber l'énergie positive de la terre et de décharger l'énergie négative ; un exercice similaire prévoit de restituer à la terre une partie de l'énergie qu'elle vous a donnée et qui peut se révéler excessive pour vous.

 Après un rituel, notamment si vous avez puisé de l'énergie et que vous l'avez canalisée vers un objectif important, il est important de s'étendre par terre, ou de prendre au moins appui sur les mains. 
La position couchée est conseillée, mais certains préfèrent s'agenouiller dans la position classique de prière des musulmans. L'essentiel est que les paumes soient ouvertes et en contact avec le sol ou, mieux encore, avec l'herbe. 


Visualisez l'énergie qui sort de votre corps sous l'apparence d'un fluide lumineux, passe au travers de vos doigts et retourne à la Mère. Rappelez-vous que l'énergie ne se perd jamais, mais qu'elle circule continuellement dans un échange qui est le fondement principal de la magie Wicca.

Manger et boire est une autre façon de décharger l'énergie excessive accumulée notamment au cours des rituels des fêtes des Sabbats et des Esbats. Vous avez probablement remarqué qu'à chaque festivité correspondent des aliments particuliers que vous pouvez consommer seuls, même s'il est préférable de les partager avec d'autres personnes, amis ou simples connaissances, en n'oubliant pas de toujours réserver la première bouchée et la première gorgée à la Déesse.

 

source = elemiahvoyance.blogg.org